Ce week-end, un container rempli de milliers de poussins qui devait s’envoler vers Kinshasa est resté bloqué à Brussels Airport car l’avion qui devait embarquer ce chargement vivant est resté cloué au sol samedi pour des raisons techniques. Dimanche, une nouvelle tentative de faire décoller cet avion a échoué. Entretemps, le container et ses 20.000 oisillons restaient scotchés sur le tarmac, sous un soleil de plomb.

« Dimanche soir, un certain nombre de poussins étaient déjà morts, nous avons donc proposé au transporteur de reprendre le container, mais il a refusé. Nous avons envoyé un vétérinaire sur place et il a décidé d’abréger leur souffrance », a expliqué la porte-parole de l’agence flamande pour le bien-être animal, Brigitte Borgmans.

Les pompiers ont donc dû gazer quelque 20.000 poussins dimanche soir à Brussels Airport. Le corps de pompiers de l’aéroport ayant refuser de s’acquitter de cette horrible mission, ce sont finalement les pompiers de Zaventem qui se sont chargés de ce sale boulot. L’agence a dressé un procès-verbal contre l’exportateur pour violation de la loi sur le bien-être animal.